• Linky, Wifi trop mortelles les ondes !

    Fonctionnement de la technologie Linky en réseau  : rayonnement électromagnétique, manquements techniques, pannes et incendies

    Il nous semble en effet nécessaire de vous informer de la réalité de cette technologie qui intègre des fonctionnalités rarement évoqués dans les médias :

    - le CPL (Courant porteur en ligne) utilisé en kHz (de 10kHz à 490 kHz) modifie la nature et les caractéristiques de notre alimentation électrique de 50 Hz et produit une électricité polluée appelée LDE (Linky Dirty Electricity) qui circule 24h/24 dans tous les câbles et les appareils connectés non blindés et rayonnant jusqu’à 2m.

    Cette fréquence n’a plus de commune mesure avec le CPL PULSADIS en 175 Hz déclenché quelques secondes 2 fois par jour le matin et le soir pour la tarification Heures creuses/Heures pleines (par exemple pour les chauffe-eaux) ;

    - le module ERL qui se clipse au compteur et permet de rendre Linky communicant avec les équipements de la maison et de changer d’abonnement, intègre le protocole HA 1.2, c’est-à-dire la fréquence de 2,45 GHz, semblable aux fréquences du four à micro-ondes et du WiFi ;

    - 700 000 antennes omnidirectionnelles 2G installées dans les concentrateurs disséminés à hauteur d’homme dans les parties communes, les rues et les quartiers pour le transfert des données.

    Les flux d’énergie sont transmis en radiofréquences, jour et nuit, au moins toutes les 10’ et dans les 2 sens (du concentrateur au domicile et du domicile au concentrateur) ;

    - les centres de traitement enregistrent les données de consommation transférées cette fois-ci en hyperfréquences (ou micro-ondes) par les antennes des concentrateurs et en calculent la tarification.

    Avec le déploiement de ces compteurs Linky, les radiofréquences vont circuler dans tous les appartements interconnectés entre eux par grappes de 60 à 1200 compteurs (cf rapport du CSTB et TRICONE) avec les protocoles G1 à G3 de 63 à 90 000 Hertz.

    Cette technologie à visée évolutive va permettre une modulation de plus en plus complexe et un spectre de plus en plus large de fréquences.

     

     

    « scandale ENEDIS, mais cette fois-ci en mode MATRIX

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :